Une page d'histoire

L’EAU A SARDIEU

La commune de Sardieu se trouvant au centre de la plaine de la Bièvre a connu durant des siècles le problème de ravitaillement en eau.

Le village n’a possédé pendant des siècles qu’une seule source située dans le domaine de l’ABBAYE de LAVAL, en bas du coteau, (actuellement maison POLLIER)

Il existait alors 3 puits communaux pour le haut du village :

  • A LA PERROCHE, un puits très profonds (55m) derrière la maison BOURG BERGER actuellement dans l’impasse des chèvrefeuilles.
  • AU LANDRON, puits sur la route de la COTE SAINT ANDRE, derrière la maison de CHARLES BOUVIER actuellement (MARTINEZ L.).
  • Sur la place de L EGLISE, nommé « puits de LA CHAPELLE », actuellement derrière la maison TOURNIER .

Et quelques puits de particuliers sur le haut du village.

Nous savons, que dans les temps anciens, les habitants de SARDIEU allaient faire les corvées d’eau avec un cuvier dans un tombereau tiré par des vaches, dans LES EYDOCHES à PENOL et aussi, au NIVOLLON de CHATENAY qui dépendait du Marquisat d’ORNACIEUX (les habitants de SARDIEU avaient un droit d’eau).

En 1825, LE SIEUR SALOMON qui avait acheté à la Révolution le DOMAINE DE l’ABBAYE (actuellement maison POLLIER) a dévié l’eau du coteau et l’a refusé aux habitants de SARDIEU, qui depuis des temps immémoriaux venaient y puiser l’eau, en enlevant «LE TRIOMPHE». Après des plaidoiries avec LE SIEUR SALOMON, la commune a été obligée de chercher de l’eau.

Par délibérations du Conseil municipal du :

  • 24 Novembre 1840
  • 20 Février 1843
  • 12 Septembre 1847.

En 1848 la commune achète la vigne à CHARLES SEGUIN pour 500 francs (actuellement maison TIGNEL Jean-Claude), et commence des fouilles au PAVE. Les travaux sont terminés en 1849,… l’eau coule.

Soulagement de la population, il y a une fontaine publique au PAVE, puis des conduites sont installées (tuyaux en terre cuite) pour alimenter un lavoir au hameau de POINPONNIER. Coût des travaux (31 357 francs).

Pour évacuer les égouts de la fontaine du pavé en 1852, la municipalité décide de faire une galerie de 60 cm en largeur sur 1m de hauteur surmontée d’une voûte de 112 m de long pour le prix de 2 800 francs.

En 1853 à la fontaine publique du PAVÉ est instauré le registre « des laveuses », avec règlement pour le lavage du linge. C’est Monsieur PION Joseph qui tient ce registre (coût 9 centimes au kg de linge).

Le 13 MARS 1884, la municipalité devant l’insuffisance de l’alimentation en eau du haut SARDIEU, achète aux consorts GARIN les deux fontaines qu’ils possèdent à PENOL, ainsi que le droit de fouilles avec droit de passage sur leur propriété pour le prix de 5 800 francs.

En 1885, par délibération le conseil décide de donner à l’Entreprise REVOL Régis de VINAY, le raccordement de PENOL à SARDIEU, pour un coût de 13 744 francs.

Et c’est ainsi que les habitants de SARDIEU s’entraidaient pour construire, tout d’abord :

 

  • le lavoir de L’ARDELIER, (en haut de SARDIEU), pour faire la lessive.
  • des bassins publics « bétonnés », pour abreuver les troupeaux (bassins existants encore à certains endroits). Un derrière la maison ROUDET Julien, au carrefour de POINPONNIER vers TIGNEL Pierre, derrière chez BARATIER Raoul, près de chez OGIER Madeleine et d’autres ayant disparus à ce jour.
Mais, le problème restait encore entier, pour la consommation d’eau potable des SARDIEUROTS.

En 1954, la construction du « château d’eau » avec un réservoir de 100 m3 est érigé par l’Entreprise CHANUT de BOURGOIN. Les maisons commencèrent à être alimentées sur l’évier en eau propre à la consommation, et, il y avait de la pression. Mais… les premières factures d’eau sont nées.

En 2002, pour améliorer l’essentiel, un surpresseur a été rajouté à notre château d’eau, car dans certaines maisons du village l’eau avait encore du mal à couler au 1er étage.

Depuis, la création de notre réseau d’eau, la commune entretenait canalisations, compteurs, etc. avec un budget annexe au budget général qui s’autofinançait.

En Juillet 2004 cette compétence EAU est gérée par la COMMUNAUTE DE COMMUNE du PAYS de BIEVRE LIERS, et, continue le réseau commencé.

J’ai essayé en quelques mots de retracer l’histoire de l’eau à SARDIEU, en m’aidant des livres écrits par Monsieur VIAL A. V. disponibles en Bibliothèque et de la précieuse mémoire de nos anciens.

VEYRON Anne Marie


L’évolution de la population de Sardieu

Nous n’avons pas de recensement avant 1726.

En 1726 la communauté de Sardieu était composée de 60 habitants

(à cette époque 60 habitants correspondent à 60 feux, un feu correspond à un peu plus de 6 habitants).

  • 1789 : 750 habitants
  • 1820 : 575 habitants
  • 1831 : 636 habitants
  • 1851 : 819 habitants record inégalé à ce jour en 2004
  • 1866 : 808 habitants
  • 1896 : 639 habitants
  • 1901 : 673 habitants
  • 1931 : 513 habitants
  • 1954 : 448 habitants
  • 1968 : 473 habitants
  • 1990 : 563 habitants
  • 2003 : 720 habitants

Rentrée des classes

  • 2001 : 72 élèves répartis en 3 classes
  • 2002 : 91 élèves répartis en 4 classes
  • 2003 : 101 élèves répartis en 4 classes
  • 2004 : 107 élèves répartis en 5 classes

Flash info

Notre village isèrois en plein coeur de La Bièvre.
SARDIEU.INFO Informations communales
Accueil Mairie Tél. : 04 74 20 24 69
Tous droits réservés. Copyright © 2003 2006 SARDIEU
info@sardieu.info Fax : 04 74 20 34 81